Quand des oiseaux se crashent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand des oiseaux se crashent...

Message  Yasashi le Jeu 21 Nov - 22:49


Quand des oiseaux se crashent...



Il fait  jour, et pourtant, le pic maculé percute le gratte-ciel avant de s’écraser sur le sol : il n’a pas vu la vitre. Un piéton compatissant trouve l’oiseau encore sonné et veille sur lui, espérant qu’il va se remettre. Ses espoirs ne tardent pas à se concrétiser : l’oiseau se met à pépier, se relève, ébouriffe ses plumes et s’envole.
Malheureusement, tous les oiseaux ne sortent pas indemnes de telles collisions. En fait, la moitié d’entre eux environ meurent. Selon certaines études, rien qu’aux États-Unis, plus de 100 millions d’oiseaux sont tués chaque année à la suite de collisions avec des immeubles de différentes sortes, explique la société Audubon. Certains chercheurs vont même jusqu’à avancer un chiffre avoisinant le milliard ! Pourquoi donc des oiseaux percutent-ils en plein vol des immeubles ? Peut-on faire quelque chose pour assurer leur sécurité ?
Vitres et lumières : coupables de meurtres
Pour les oiseaux, les vitres sont synonymes de danger. Souvent, quand les fenêtres sont propres et transparentes, les oiseaux ne perçoivent que ce qu’il y a de l’autre côté, de la verdure et un peu de ciel, par exemple. Par conséquent, des oiseaux sans défiance percutent parfois la vitre en plein vol. Ils peuvent aussi voir des plantes décoratives à l’intérieur de halls vitrés ou de maisons et essayer de s’y poser.
Le verre à couche ou réfléchissant cause aussi des problèmes. Quelquefois, des oiseaux distinguent, non la vitre, mais le reflet des environs ou du ciel et, là encore, viennent se blesser. Des oiseaux se sont même tués contre les vitres des lieux d’accueil et des tours d’observation dans les parcs ornithologiques et les réserves naturelles ! L’ornithologiste et professeur de biologie Dr Daniel Klem junior pense que davantage d’oiseaux meurent en percutant des fenêtres en plein vol qu’à cause de n’importe quel autre facteur de mortalité lié à l’homme, sauf peut-être la destruction de leur habitat.
Certains oiseaux sont plus vulnérables. Par exemple, la plupart des oiseaux chanteurs migrent la nuit et se repèrent, au moins en partie, grâce aux étoiles. Ils peuvent par conséquent être perturbés par les lumières brillantes des grands immeubles. En effet, certains étaient tellement désorientés qu’ils ont tourné en rond, sans but, jusqu’à ce qu’ils s’écroulent, épuisés. Un autre danger se présente durant la nuit, par temps de pluie ou d’épaisse couverture nuageuse. Les oiseaux ont tendance à voler à des altitudes plus basses, ce qui augmente le risque de collision avec de grands immeubles.
L’impact sur les populations d’oiseaux
D’après un rapport, à Chicago (États-Unis), un seul gratte-ciel a causé une moyenne de 1 480 morts recensées durant la saison de la migration. En effet, sur une période de 14 années consécutives, ce même bâtiment a provoqué la mort de quelque 20 700 oiseaux. Évidemment, le chiffre total d’oiseaux ayant percuté l’immeuble était sans doute beaucoup plus élevé. De plus, ces oiseaux “ ne sont pas des pigeons, des goélands ou des oies ”, déclare Michael Mesure, le directeur du Programme-alerte aux lumières meurtrières de Toronto, au Canada, mais bien “ des oiseaux dont les populations sont en voie d’extinction ”.
À titre d’exemple, récemment, en Australie, les vitres ont tué en un an seulement 30 perruches de Latham environ, alors qu’il n’en reste que 2 000. Aux États-Unis, de nombreux spécimens de paruline de Bachman — espèce que l’on trouve dans des musées et désormais probablement éteinte — ont été ramassés suite à des collisions avec un phare de Floride.
Parmi les oiseaux survivant à ces collisions, beaucoup sont blessés ou affaiblis. Cela peut être particulièrement dangereux pour les oiseaux migrateurs. S’ils sont blessés et qu’ils tombent dans un endroit où il y a de nombreux immeubles, ils peuvent mourir de faim ou devenir la proie d’autres animaux, certains ayant appris à profiter de cette source occasionnelle de nourriture.
Oiseaux et immeubles peuvent-ils faire bon ménage ?
Afin de ne pas les percuter, les oiseaux ont besoin de voir les parois vitrées et de les identifier en tant qu’objets solides. Pour ce faire, certains propriétaires ont sacrifié la vue qu’ils avaient en fixant des décalcomanies, des autocollants ou d’autres choses visibles à l’extérieur des fenêtres contre lesquelles des oiseaux pourraient entrer en collision. Selon le professeur Klem, l’important n’est pas les dessins ou les autocollants en eux-mêmes, mais l’espacement entre ceux-ci. D’après ses recherches, ces signaux visuels ne devraient pas être séparés de plus de cinq centimètres horizontalement et de dix centimètres verticalement.
Que peut-on faire pour aider les oiseaux qui effectuent leur migration de nuit ? “ Les collisions nocturnes avec les immeubles [...] sont largement évitables, rien qu’en appuyant sur un interrupteur ”, explique la consultante en recherche écologique Lesley Evans Orgen. Dans certaines villes, les lumières décoratives des gratte-ciel sont désormais baissées ou éteintes à une certaine heure de la nuit, en particulier durant la période de migration. En d’autres endroits, des filets ont été placés sur les fenêtres des grands immeubles pour que les oiseaux ne confondent pas les reflets du ciel avec le ciel lui-même.
De telles mesures peuvent réduire le taux de mortalité de près de 80 %, sauvant ainsi chaque année des millions d’oiseaux. Mais le problème de base ne disparaîtra probablement pas, car les gens aiment les lumières et le verre. Par conséquent, des organisations pour le bien-être des oiseaux, comme la société Audubon, s’efforcent de persuader les architectes et les promoteurs d’être plus sensibles aux besoins de la nature.
avatar
Yasashi
proclamateur agré/ée

Messages : 486
Date d'inscription : 31/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand des oiseaux se crashent...

Message  Invité le Ven 22 Nov - 0:20

Ce sont des tueurs invisibles : les surfaces vitrées sont mortelles pour les oiseaux. Ils ne peuvent éviter un obstacle qu’ils ne voient pas. Les gardiens de phare connaissaient bien cette incapacité : tous les matins, ils allaient ramasser les bécasses qui se fracassaient contre les vitres. Ces phares, vitrés et allumés, nous les avons en quelque sorte multipliés dans les villes : les surfaces vitrées des bâtiments sont les phares d’aujourd’hui. Pierre Athanaze est le président de l’association pour la protection des animaux sauvages.

Il est possible de rendre les surfaces vitrées des bâtiments existants moins meurtrières. Ne pas laisser la lumière allumée dans les bureaux la nuit, ce qui permet aussi de faire des économies d’énergie, équiper la fenêtre d’un rideau ou coller des figurines sur les vitres comme on l’a fait sur la grande bibliothèque de France à Paris qui étaient un mouroir pour les oiseaux. Pour les bâtiments neufs, les techniques sont déjà éprouvées : vitres dépolies, sablées, verre opaque. Pour que les oiseaux continuent de rivaliser avec les bruits urbains aux premières heures du jour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand des oiseaux se crashent...

Message  Zabou P le Ven 22 Nov - 4:00

Merci pour ces renseignements, je ne pensais pas qu'il y avait autant de victimes.  Je sais que parfois les oiseaux se tuent sur des hélices d'avions. pale
avatar
Zabou P
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 338
Date d'inscription : 01/11/2013

https://www.youtube.com/channel/UClyF2KdxNILyXXaTU1chEJg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand des oiseaux se crashent...

Message  Yasashi le Ven 22 Nov - 23:42

Oui malheureusement c'est très fréquent Sad... Il y a quelque temps j'ai regardé une émission qui justement a donné des information pour limiter ce massacre comme tu l'as fait Davoa je t'en remercie Smile.

Chaque année, des centaines de milliers d’oiseaux meurent dans notre pays après avoir heurté une vitre. C’est là l’un des plus grands problèmes de protection des oiseaux de notre monde civilisé.
avatar
Yasashi
proclamateur agré/ée

Messages : 486
Date d'inscription : 31/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand des oiseaux se crashent...

Message  JORDAN le Sam 23 Nov - 7:45

Merci pour ce bon post, Very Happy 
Ps, je pense que pour les sujets qui sont un peu long, on pourraient les couper en deux, voire trois Very Happy 
Certes, il y a des sujets ou c'est difficile, mais bon, on fait quand même avec comme on dit Very Happy 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
JORDAN
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 2537
Date d'inscription : 21/03/2010

http://vousavezlaparole.exprimetoi.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand des oiseaux se crashent...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum