LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR)

Aller en bas

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Empty LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR)

Message  Nathan le Jeu 28 Nov - 2:28

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) 280px-10

Ur (Our, en sumérien URIM), actuellement Tell al-Muqayyar (en arabe : tall al-muqayyar, تل المقير, « la colline poissée/bitumée »), est l'une des plus anciennes et des plus importantes villes de la Mésopotamie antique, dans l'actuel Irak. Elle était alors située sur une des branches du fleuve Euphrate et proche du Golfe Persique.
A partir de la seconde moitié du XIX siècle, et peu après le début des fouilles archéologiques de l’Egypte moderne, les archéologues arrivèrent dans la basse Mésopotamie. Les missions archéologiques des diverses nations entreprirent des fouilles rigoureuses, augmentant ainsi notre connaissance du monde Sumérien.
La base pour bien comprendre la civilisation mésopotamienne primitive fut la mise au jour de tombes royales commencées en 1922.

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Ur0710

Ur antique ville près de l’Euphrate, où naquirent Harân, frère d’Abram (Abraham), et probablement Abraham lui-même (Gn 11:28) Sur le site de ce qui fut autrefois un centre du culte du dieu-lune Nanna (ou Sîn), les vestiges les plus remarquables sont ceux d’un temple en forme de tour ou ziggourat de quelque 61 m de long, 46 m de large et 21 m de haut.
Au 3e millénaire avant Jésus Christ, Ur était peuplée d'environ 300 000 habitants. Des remparts en brique crues, avec des portes monumentales, l'entouraient. Ur était traversée par des canaux* pour arroser les terres cultivées avec l'eau de l'Euphrate. On empruntait des boulevards, des rues et des ruelles qui conduisaient aux batîments publics et religieux, à un dédale de maisons serrées avec, çà et là, des petits temples, des écoles, des boutiques, des ateliers. Des artisans fabriquaient des lainages qui étaient ensuite vendus dans des terres lointaines.

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Image_10

Durant le XXIe siècle av. J.-C. cette ville fut la capitale d'un puissant empire, dirigé par les rois de ce que la tradition mésopotamienne a retenu comme la troisième dynastie d'Ur. Ces derniers édifient des monuments remarquables dans le sanctuaire du grand dieu de la ville, le Dieu-Lune, appelé Nanna en sumérien et Sîn en akkadien

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) 220px-15

En dehors des ses murs, s’étendait un immense espace ouvert où environ 3000 ans a.C, faisait fonction de cimetière. Plus tard, cet emplacement servit à nouveau dans le même but, et les nouveaux fossoyeurs détruisirent des centaines de tombes plus antiques.

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Ur0510

Après l’an 200 a.C, sur le vieux cimetière, furent construites des nouvelles maisons mettant à la lumière du jour d’autres tombes qui sauvegardaient des  importants trésors. Les indigènes locaux creusèrent des profondes galeries afin de trouver le butin, pillant depuis lors la majeure part des tombeaux royaux. Les fouilles récentes ont révélé au moins un millier d’antiques tombes. Ces dernières étaient creusées dans une profonde fosse carré dans le terrain et accessible par une rampe a plan incliné.
Ici, était construit un sépulcre en pierre ou en briques, en forme de voute ou en dôme, constitué d’une chambre ou par une maison de trois pièces et un couloir. La dépouille du défunt était déposé dans un cercueil entouré par des offrandes et des objets de valeur témoins de la richesse du défunt et qui lui étaient une aide dans l’au-delà.

A SUIVRE
Nathan
Nathan
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 440
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : par GPS guide pour le salut

Revenir en haut Aller en bas

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Empty Re: LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR)

Message  JORDAN le Jeu 28 Nov - 3:24

Durant le XXIe siècle av. J.-C. cette ville fut la capitale d'un puissant empire, dirigé par les rois de ce que la tradition mésopotamienne a retenu comme la troisième dynastie d'Ur. Ces derniers édifient des monuments remarquables dans le sanctuaire du grand dieu de la ville, le Dieu-Lune, appelé Nanna en sumérien et Sîn en akkadien
[/color]
LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) 220px-15
[color=#333399]
Merci mon cher frère bien aimé pour ces bons renseignements
Oui effectivement,
D'ailleurs dans l'Islam ce croissant de lune n'est pas anodin,
En fait nos amis musulmans ne savent pas vraiment ce que cela représente.
JORDAN
JORDAN
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 2537
Date d'inscription : 21/03/2010

http://vousavezlaparole.exprimetoi.net/

Revenir en haut Aller en bas

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Empty Re: LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR)

Message  Nathan le Jeu 28 Nov - 7:47

SUITE......

Par la suite venaient tués deux ou trois des serviteurs les plus fidèles qui étaient déposés  près du cercueil. A ce stade on emmurée la porte  de la tombe. Puis, descendaient dans la fosse, dont les parois en terre étaient cachées par du canisse, tous ceux qui devaient accompagner leur  royal patron dans son ultime voyage : les ministres, musiciens, danseuses, esclaves les soldats de sa garde personnelle, jusqu’à son char tiré par des beoufs ou des ânes ainsi que leur auge (conducteur du char)

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Chario10

Tout ce monde était bien disposé en file ordonnée au fond de la fosse, où probablement se déroulait quelque rite et à la fin de celui-ci chacun buvait une gorgée de vin contenant un narcotique, peut être pris dans une amphore en bronze placée au centre de la fosse et ensuite se couchaient et dormaient sans plus de réveil.
Du haut de la fosse, les pleureuses jetaient la terre ensevelissant les endormis et la chambre mortuaire en tassant la terre la réduisant à un pavement bien plat pour la cérémonie suivante. Le remblaiement de la fosse était un processus assez lent en soi, il était par des étapes successives et, à ce stade  là, a l’intérieur d la fosse se déroulait un banquet funèbre, car allaient être sacrifiés encore deux ou trois nouvelles victimes et à nouveau venait jeter et bien tasser encore de la terre. Ce rituel était répété jusqu’à quand le pavement de la fosse ait rejoint le niveau du terrain avoisinant. Peut être après cela en surface on construisait un mausolée ou  chapelle où l’on offrait des dons et l’on célébrait des rites en l’honneur du défunt.
Dans deux tombeaux dans lesquels les découvertes d’objets ont été considérables, grâce aussi aux pillages assez minimes, on a pu compter respectivement soixante trois et soixante quatorze corps.
Aucune tombe privé du cimetière démontre quelque chose de semblable a ce massacre grossier. Même dans la tombe la plus riche, qui contenait une infinie quantité d’objets en or, argent bronze et pierres précieuses, ainsi qu’une importante collection d’armes, il ne se trouvait que la dépouille de l’aristocratique patron de tant de richesses.
Voici quelques échantillons d’objets trouvés :
LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Mesopo10LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Mesopo12LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Mesopo13
La chambre funéraire maçonnée et les sacrifices humains étaient le privilège exclusif uniquement des rois.
Semblerait de ce fait implicitement la croyance que pour eux, la mort n’était autre qu’une phase transitoire, a partir du moment où beaucoup de personnes moururent avec eux volontairement, accompagnée par de la musique jouée par eux-mêmes, avaient une grande confiance que en accompagnant leur seigneur ils se sauraient assurés la pérennité de leur service et une place de choix dans l’autre monde.
Dans ces tombes royales, en plus des objets cités les fouilleurs ont trouvés d’autres objets comme ces tablettes qui servaient aux élèves pour leurs calculs comme multiplications, divisions et l’extraction des racines carrées et cubiques.

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Mesopo14

Le jeu royal d'Ur était un jeu utilisé il y a plus de 4500 ans dans la ville sumérienne d'Ur, la biblique "Ur de Chaldée".Ce jeu a été perdu pendant des milliers d'années jusqu'à ce qu'il soit redécouvert en 1920 par l'archéologue britannique Sir Leonard Wooley quand il mit à jour les trésors de l'art ancien de Mésopotamie, région entre le Tigre et l'Euphrate, dans l'Iraq actuelle.
Les tombes royales d'Ur ont livré des objets de très belle facture, témoignant de la grande maîtrise des artisans sumériens de l’époque, notamment en ce qui concerne l’orfèvrerie et la métallurgie. On y a retrouvé de la vaisselle de luxe, des armes finement réalisées (des poignards en or notamment), un char de trait que l'on a pu remonter, des statuettes, des sceaux-cylindres,

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) 800px-10LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) 800px-11

CONCLUSION
Les fouilles entreprises à Our montrent clairement qu’en quittant la ville Abraham fit des sacrifices matériels considérables. Mais, dans la foi, le patriarche “ attendait la ville ayant des fondements véritables, ville dont Jéhovah Dieu est le bâtisseur et l’auteur ”. — Hé 11:8-10.
Nathan
Nathan
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 440
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : par GPS guide pour le salut

Revenir en haut Aller en bas

LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR) Empty Re: LE LONG SOMMEIL D’UR (OUR)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum