Le dur métier de parents aujourd’hui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le dur métier de parents aujourd’hui

Message  Yasashi le Lun 16 Déc - 22:39

Le dur métier de parents aujourd’hui



C’est le soir. Il est tard, et le propriétaire d’un restaurant s’apprête à fermer avant de rentrer chez lui. C’est alors que deux femmes accompagnées d’un enfant entrent et demandent un menu. Très fatigué, le propriétaire est tenté de leur dire que le restaurant est fermé. Il décide néanmoins de les servir. Pendant que les deux femmes attablées discutent, l’enfant court partout dans le restaurant. Il fait tomber des biscuits et les piétine. Au lieu de le retenir, la mère se contente de sourire. Une fois les clients enfin partis, le propriétaire, épuisé, n’a plus qu’à tout nettoyer.
Comme vous le savez probablement — et cette anecdote l’illustre bien — l’éducation des enfants laisse à désirer dans bon nombre de familles. Il y a diverses raisons à cela. Des parents permissifs laissent leurs enfants agir à leur guise, estimant que ces derniers doivent grandir dans un climat de liberté. D’autres, sans doute trop occupés, ne prennent pas le temps d’accorder à leurs enfants toute l’attention qu’ils devraient leur consacrer et de leur assurer l’éducation nécessaire. Pour d’autres parents encore, le plus important, c’est la scolarité de leur enfant ; ils lui laissent donc une liberté pour ainsi dire sans limites, du moment qu’il a de bonnes notes et qu’il est admis dans une université prestigieuse.
Certaines personnes, en revanche, affirment que les valeurs des parents et de la société en général doivent être revues. Elles avancent que de plus en plus d’enfants participent à des délits de toutes sortes et que la violence à l’école s’intensifie de jour en jour. Aussi le principal d’un collège à Séoul (République de Corée) a-t-il souligné que l’on devrait commencer par éduquer la personnalité. “ La formation du caractère passe avant la transmission de la connaissance ”, a-t-il déclaré.
De nombreux parents, qui désirent que leur enfant aille à l’université et réussisse dans la vie, font la sourde oreille aux mises en garde. Si vous êtes un père ou une mère, quel genre de personne aimeriez-vous que votre enfant soit plus tard ? Un adulte responsable et doté d’un sens moral ? Quelqu’un d’attentionné, de souple et d’optimiste ? Si oui, nous vous invitons à lire l’article suivant.


w04 15/6 3
avatar
Yasashi
proclamateur agré/ée

Messages : 486
Date d'inscription : 31/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dur métier de parents aujourd’hui

Message  Invité le Mer 8 Jan - 0:20

l'éducation n'est pas nouvelle dans la Bible car il est dit :

‘ Il faudra que tu inculques les commandements de Dieu à ton fils et que tu en parles quand tu seras assis dans ta maison et quand tu marcheras sur la route, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. ’ — Deutéronome 6:7.

Le passage de Deutéronome 6:5-7 contient une seconde leçon : C’est à vous qu’incombe la responsabilité d’éduquer vos enfants. Dans l’Antiquité, les serviteurs de Jéhovah assumaient l’éducation de leurs enfants. Au premier siècle, les parents chrétiens assumaient toujours ce rôle majeur (2 Timothée 1:5 ; 3:14, 15). Écrivant à ses compagnons chrétiens, l’apôtre Paul a invité les pères en particulier à ‘ continuer à élever leurs enfants dans la discipline et les avertissements de Jéhovah ’. — Éphésiens 6:4.
Éduquer ses enfants réclame du temps et des efforts. Les parents israélites devaient ‘ inculquer ’ les vérités divines à leurs enfants. Le terme hébreu rendu par ‘ inculquer ’ signifie “ répéter ”, “ dire encore et encore ”. En réalité, ils devaient le faire du matin jusqu’au soir, ‘ dans leur maison ’ et “ sur la route ”. Indéniablement, enseigner les enfants et modeler leur état d’esprit et leur comportement de manière à ce qu’ils plaisent à Dieu exige temps et efforts.
S’il est indispensable que les parents créent un environnement spirituel stimulant, il est tout aussi essentiel qu’ils orientent très tôt leurs enfants dans le choix des matières scolaires et qu’ils les aident à décider ce qu’ils feront plus tard. Un autre jeune chrétien, aujourd’hui au Béthel, a dit : “ Mes parents ont été tous les deux pionniers avant et après leur mariage. Ils ont fait de leur mieux pour nous communiquer l’esprit pionnier. Chaque fois que nous devions choisir des matières à l’école ou prendre des décisions touchant notre avenir, ils nous encourageaient à privilégier l’option qui nous permettrait de trouver plus facilement un emploi à temps partiel pour être pionniers. ” Quand il s’agit de choisir des cours ou des filières, plutôt que d’avoir en vue l’université, parents et enfants auraient intérêt à considérer les matières qui aideront ces derniers à faire plus tard du service divin l’activité principale de leur vie.

Jeunes Gens voila un bon exemple a suivre avec des bon mobiles :

Nous ne fréquentions pas les jeunes de l’école, seulement ceux de la congrégation qui avaient de bonnes habitudes spirituelles. Elle invitait régulièrement à la maison des serviteurs à plein temps : des missionnaires, des surveillants itinérants, des Béthélites, des pionniers. Leurs récits et leur bonne humeur ont contribué à implanter en nous le désir d’être serviteurs à plein temps. ” Quelle joie de voir aujourd’hui ces trois garçons dans le service à plein temps : l’un est au Béthel, l’autre pionnier et le troisième a suivi les cours de l’École de formation ministérielle !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum