Quand l’appel de chrétiens pour une espérance céleste prendra-t-il fin ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand l’appel de chrétiens pour une espérance céleste prendra-t-il fin ?

Message  Invité le Sam 4 Jan - 3:27

La Bible ne répond pas de façon précise à cette question. Nous savons que l’onction des disciples de Jésus pour leur héritage céleste a commencé en 33 de notre ère (Actes 2:1-4). Nous savons également qu’après la mort des apôtres, les chrétiens oints authentiques, le “ blé ”, et les pseudo-chrétiens, la “ mauvaise herbe ”, ont été amenés à “ croître ensemble ”. (Matthieu 13:24-30.) Puis, à partir de la fin des années 1800, les chrétiens oints sont redevenus actifs, et ce de façon très nette. En 1919, “ la moisson de la terre ” a débuté. Elle incluait le rassemblement des derniers oints. — Révélation 14:15, 16.
De la fin des années 1800 jusqu’en 1931, l’objectif principal de la prédication a été de rassembler le reste des membres du corps du Christ. En 1931, les Étudiants de la Bible ont pris le nom biblique de Témoins de Jéhovah, et dans La Tour de Garde du 15 novembre 1933 en anglais (15 avril 1934 en français), on expliquait que ce nom unique correspondait au “ denier ” de la parabole de Jésus, rapportée en Matthieu 20:1-16. On considérait que les 12 heures de la parabole correspondaient aux 12 ans qui vont de 1919 à 1931. Pendant de nombreuses années après que cette explication a été donnée, on a cru que l’appel pour le Royaume céleste avait cessé en 1931 et que ceux qui, en 1930 et en 1931, avaient été désignés pour être cohéritiers avec Christ étaient ‘ les derniers ’ appelés (Matthieu 20:6-Cool. Cependant, en 1966, une compréhension affinée a été présentée, et il est devenu évident que cette parabole ne se rapportait pas du tout à la fin de l’appel des oints.
En 1935, on a compris que la “ grande foule ” dont il est question en Révélation 7:9-15 était constituée des “ autres brebis ”. Il s’agit des chrétiens qui ont l’espérance de vivre sur la terre ; ces chrétiens allaient être rassemblés durant “ les derniers jours ” et, en tant que groupe, ils survivraient à Har-Maguédôn (Jean 10:16 ; 2 Timothée 3:1 ; Révélation 21:3, 4). Après 1935, la prédication visait essentiellement à rassembler la grande foule. Ainsi, particulièrement après 1966, on a cru que l’appel céleste avait cessé en 1935. Cette compréhension semblait être confirmée par le fait que la majorité de ceux qui se sont fait baptiser après 1935 étaient convaincus d’avoir l’espérance terrestre. Dès lors, on considérait que quiconque était appelé pour la vie au ciel l’était pour remplacer un chrétien oint qui s’était montré infidèle.
Assurément, si un oint abandonne la vérité et ne se repent pas, Jéhovah appelle bel et bien quelqu’un d’autre pour le remplacer (Romains 11:17-22). Cela étant, le nombre d’oints authentiques qui sont devenus infidèles est probablement peu élevé. D’un autre côté, avec le temps, des chrétiens qui se sont fait baptiser après 1935 ont reçu le témoignage qu’ils ont l’espérance céleste (Romains 8:16, 17). Par conséquent, il apparaît que nous ne pouvons pas fixer de date précise relativement à la fin de l’appel des chrétiens qui ont l’espérance céleste.
Comment devrait-on considérer un chrétien qui ressent dans son cœur qu’il est désormais oint et qui se met à prendre les emblèmes lors du Mémorial ? On ne doit pas le juger. C’est une affaire entre lui et Jéhovah (Romains 14:12). Rappelons que les chrétiens qui sont réellement oints ne réclament pas une attention particulière. Ils ne croient pas que, parce qu’ils sont oints, leur compréhension des choses spirituelles est forcément plus fine que celle de certains membres expérimentés de la grande foule. Ils ne croient pas davantage qu’ils ont nécessairement plus d’esprit saint que leurs compagnons qui font partie des autres brebis. Ils ne s’attendent pas non plus à jouir d’un traitement de faveur ni ne considèrent que le fait qu’ils prennent les emblèmes les place au-dessus des anciens établis dans la congrégation. Ils font preuve d’humilité, et se souviennent qu’au Ier siècle certains frères oints ne remplissaient pas les conditions requises pour être anciens ou assistants ministériels (1 Timothée 3:1-10, 12, 13 ; Tite 1:5-9 ; Jacques 3:1). Des chrétiens oints étaient même faibles sur le plan spirituel (1 Thessaloniciens 5:14). Les sœurs aussi étaient ointes ; pourtant, elles n’enseignaient pas dans la congrégation. — 1 Timothée 2:11, 12.
Ainsi, les chrétiens oints et leurs compagnons, les autres brebis, s’appliquent à rester spirituellement forts ; ils cultivent le fruit de l’esprit et travaillent à la paix au sein de la congrégation. Sous la direction du Collège central, tous les chrétiens, qu’ils fassent partie des oints ou des autres brebis, participent avec zèle à l’œuvre consistant à prêcher la bonne nouvelle et à faire des disciples. Les chrétiens oints sont heureux d’agir ainsi aussi longtemps que Jéhovah Dieu voudra qu’ils restent sur la terre pour le servir.


Pouvez-Vous répondre a cette question !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum