Comment des jeunes ont loué Jéhovah ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment des jeunes ont loué Jéhovah ?

Message  Yasashi le Dim 12 Jan - 22:52

Mentionnons une jeune Israélite qui était captive des Syriens. Elle a parlé avec hardiesse d’Élisha, le prophète de Jéhovah, à sa maîtresse. Son intervention a abouti à un miracle, ce qui a donné un beau témoignage (2 Rois 5:1-17). Jésus aussi s’est exprimé avec hardiesse lorsqu’il était enfant. Parmi tous les événements de sa jeunesse qui auraient pu être rapportés dans les Écritures, Jéhovah en a choisi un : à 12 ans, Jésus a courageusement interrogé les enseignants au temple, à Jérusalem, et il les a étonnés par son intelligence des voies divines. — Luc 2:46-49.
12 Une fois adulte, Jésus incitait toujours les enfants à louer Jéhovah. Par exemple, quelques jours seulement avant sa mort, il s’est rendu au temple. Il y a fait des “ choses merveilleuses ”, indique la Bible. Il a chassé ceux qui transformaient ce lieu sacré en repaire de voleurs. Il a guéri des aveugles et des boiteux. Toutes les personnes présentes, particulièrement les chefs religieux, auraient dû spontanément louer Jéhovah et son Fils, le Messie. À l’époque, malheureusement, la plupart n’ont prodigué aucune louange. Ils savaient que Jésus était envoyé par Dieu, mais ils craignaient les chefs religieux. Cependant, un groupe de personnes s’est exprimé avec hardiesse. Savez-vous lequel ? La Bible déclare : “ Quand les prêtres en chef et les scribes virent les choses merveilleuses [que Jésus] avait faites et les garçons qui criaient dans le temple et disaient : ‘ Sauve, nous t’en prions, le Fils de David ! ’ ils s’indignèrent et lui dirent : ‘ Tu entends ce que ceux-ci disent ? ’ ” — Matthieu 21:15, 16 ; Jean 12:42.
13 Ces prêtres espéraient que Jésus ferait taire les garçons qui le louaient. L’a-t-il fait ? Bien au contraire ! Il leur a répondu : “ Oui. N’avez-vous jamais lu ceci : ‘ De la bouche des tout-petits et des nourrissons tu as produit une louange ’ ? ” De toute évidence, Jésus et son Père se réjouissaient d’entendre les louanges des jeunes garçons. Ces enfants ont fait ce que tous les adultes présents auraient dû faire. Dans leurs jeunes esprits, cela devait paraître évident : ils ont vu un homme accomplir des choses merveilleuses, parler avec foi et courage et manifester un amour intense pour Dieu et pour son peuple. Il était celui qu’il affirmait être : le “ Fils de David ”, le Messie promis. La foi de ces garçons a été récompensée ; ils ont même eu le privilège de réaliser une prophétie. — Psaume 8:2.
14 Que nous apprennent ces exemples ? Que les jeunes peuvent louer Jéhovah de façon remarquable. Ils ont souvent le don de voir la vérité avec clarté et simplicité, et d’exprimer leur foi avec sincérité et avec zèle. Ils possèdent également le don mentionné en Proverbes 20:29 : “ La beauté des jeunes gens, c’est leur force. ” Ainsi, jeunes gens, vous êtes dotés de force et d’énergie, des atouts pour louer Jéhovah. Comment, concrètement, pouvez-vous mettre ces dons à profit ?
avatar
Yasashi
proclamateur agré/ée

Messages : 486
Date d'inscription : 31/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment des jeunes ont loué Jéhovah ?

Message  Invité le Lun 13 Jan - 7:55

Jeunes gens — Qu’allez-vous faire de votre vie ?

“JE VOUDRAIS réussir ma vie ”, a dit une adolescente. C’est aussi votre désir, n’est-ce pas ? Mais comment “ réussir ” sa vie ? Les médias, vos camarades, vos professeurs même disent peut-être qu’il faut pour cela gagner beaucoup d’argent, faire une brillante carrière..., bref, devenir quelqu’un !
Toutefois, la Bible avertit les jeunes que la recherche de la réussite matérielle n’est que “ poursuite du vent ”. (Ecclésiaste 4:4.) Déjà, rares sont ceux qui deviennent riches et célèbres. Même lorsqu’ils y arrivent, ils sont souvent terriblement déçus. “ C’est comme une boîte vide, observe un Anglais qui a suivi un cursus universitaire prestigieux. On regarde dedans et... il n’y a rien. ” C’est vrai qu’une carrière peut être synonyme de fortune et de notoriété. Mais vous rendra-t-elle riche sur le plan spirituel (Matthieu 5:3) ? De plus, 1 Jean 2:17 prévient que “ le monde est en train de passer ”. Même si vous parveniez à une certaine réussite dans le monde actuel, elle ne serait que de courte durée.
C’est pourquoi Ecclésiaste 12:1 lance cette invitation aux jeunes : “ Souviens-toi donc de ton Grand Créateur aux jours de ton adolescence. ” En effet, le mieux que vous puissiez faire est d’employer votre vie à servir Jéhovah Dieu. Mais vous devez d’abord remplir les conditions requises pour cela. Comment y parvenir ? Et qu’est-ce qu’une vie au service de Dieu ?


Les conditions requises pour être Témoin de Jéhovah

Commencez par cultiver le désir de servir Dieu, car ce désir ne vient pas automatiquement, même si vous avez des parents chrétiens. Vous devez nouer vos propres relations avec Jéhovah. “ La prière t’aide à avoir des relations personnelles avec Jéhovah ”, dit une adolescente. — Psaume 62:8 ; Jacques 4:8.
Romains 12:2 souligne un autre pas à franchir. On y lit : ‘ Éprouvez personnellement ce qu’est la volonté de Dieu, bonne, agréable et parfaite. ’ Avez-vous déjà douté de certaines choses qu’on vous a enseignées ? Alors, suivez le conseil biblique d’“ éprouver personnellement ” que ces choses sont vraies ! Faites vous-même des recherches. Lisez la Bible et les publications bibliques. Toutefois, apprendre à connaître Dieu n’est pas une action purement intellectuelle. Prenez le temps de méditer ce que vous lisez pour que cela pénètre dans votre cœur symbolique. Ainsi, votre amour pour Dieu grandira. — Psaume 1:2, 3.
Ensuite, efforcez-vous de communiquer de façon informelle ce que vous apprenez, à vos camarades par exemple. L’étape suivante est la prédication de porte en porte. Il se peut qu’en prêchant vous tombiez sur un camarade et que cela vous mette mal à l’aise au début. Mais la Bible nous exhorte à ne pas avoir “ honte de la bonne nouvelle ”. (Romains 1:16.) C’est un message de vie et d’espoir que vous portez ! Pourquoi en avoir honte ?
Si vos parents sont chrétiens, vous les accompagnez peut-être déjà dans cette activité. Mais pouvez-vous faire davantage que de la présence muette aux portes ou de la distribution de périodiques et de tracts ? Êtes-vous capable de tenir une conversation avec quelqu’un et de l’enseigner au moyen de la Bible ? Non ? Alors, sollicitez vos parents ou un chrétien mûr de la congrégation. Fixez-vous l’objectif d’acquérir les qualités requises pour devenir proclamateur non baptisé de la bonne nouvelle !
Avec le temps, vous vous sentirez poussé à vouer votre vie à Dieu, c’est-à-dire à lui promettre de le servir désormais (Romains 12:1). Mais l’offrande de soi n’est pas seulement une démarche intérieure. Dieu demande à tous de faire “ la déclaration publique pour le salut ”. (Romains 10:10.) Le jour de votre baptême, vous déclarez d’abord oralement votre foi, puis vous êtes baptisé dans l’eau (Matthieu 28:19, 20). De toute évidence, le baptême est une étape fondamentale. Mais ne vous retenez pas, de crainte de manquer un jour à votre engagement. Si vous comptez sur la force de Jéhovah, il vous donnera la “ puissance qui passe la normale ” pour vous aider à tenir bon. — 2 Corinthiens 4:7 ; 1 Pierre 5:10.
En vous faisant baptiser, vous devenez Témoin de Jéhovah (Isaïe 43:10). Cela devrait influer profondément sur l’orientation que vous donnerez à votre vie. L’offrande de soi signifie ‘ se renier soi-même ’. (Matthieu 16:24.) Peut-être renoncerez-vous à certains objectifs ou à des ambitions afin de ‘ chercher d’abord le Royaume de Dieu ’. (Matthieu 6:33.) Dans ce sens, l’offrande de soi et le baptême vous offrent de nombreuses perspectives. Voyons-en quelques-unes.




Possibilités de servir Dieu à plein temps


● Le service de pionnier est une première option. Un pionnier est un chrétien baptisé exemplaire qui s’est organisé pour consacrer au moins 70 heures chaque mois à prêcher la bonne nouvelle. Passer plus de temps dans le ministère contribuera à développer vos capacités de prédicateur et d’enseignant. De nombreux pionniers ont connu la joie d’accompagner des étudiants de la Bible jusqu’au baptême. Existe-t-il un travail profane aussi motivant et satisfaisant ?
Pour assurer leur subsistance, la plupart des pionniers travaillent à temps partiel. Beaucoup prévoient d’assumer cette responsabilité en apprenant un métier à l’école ou auprès de leurs parents. Si vous et vos parents pensez qu’il serait avantageux pour vous de poursuivre des études au-delà de l’enseignement secondaire, veillez à le faire non pas dans l’idée de gagner beaucoup d’argent, mais pour financer votre ministère et, pourquoi pas, pour être ministre à plein temps.
Toutefois, la vie du pionnier n’est pas axée sur sa carrière professionnelle, mais sur son ministère : il veut aider les autres à obtenir la vie éternelle ! Pourquoi ne pas faire du service de pionnier un objectif personnel ? Il y a souvent d’autres privilèges à la clé. Par exemple, certains pionniers partent s’installer là où le besoin en proclamateurs du Royaume est grand. D’autres apprennent une nouvelle langue pour appartenir à une congrégation d’expression étrangère de leur localité, voire d’un autre pays. Le service de pionnier est vraiment un mode de vie enrichissant !
● Le service missionnaire est une autre porte qui s’ouvre devant vous. Depuis 1943, Guiléad, l’École biblique de la Société Tour de Garde, propose à des pionniers qualifiés une excellente formation au service missionnaire. Les diplômés sont affectés à l’étranger pour y prêcher à plein temps. Étant donné que leurs conditions de vie sont souvent difficiles, les missionnaires doivent être en bonne santé et résistants. Malgré cela, ils mènent une vie passionnante et gratifiante.
● L’École de formation ministérielle a été créée pour donner une formation spéciale à des anciens et à des assistants ministériels célibataires. Ce cours intensif de huit semaines aborde, entre autres thèmes, les responsabilités des anciens et des assistants ministériels, les questions d’organisation et l’art oratoire. Les diplômés sont affectés soit dans leur pays, soit à l’étranger.
● Le service au Béthel consiste à être bénévole dans une filiale des Témoins de Jéhovah. Certains membres de la famille du Béthel s’occupent directement de la production de publications bibliques. D’autres sont affectés à la maintenance des bâtiments et du matériel, ou encore à l’intendance. Toutes les activités au Béthel sont des privilèges de service sacrés pour Jéhovah. En outre, les membres de la famille du Béthel ont la joie de savoir que, quelle que soit leur tâche, ils servent leurs frères du monde entier.
Il arrive que des frères ayant une qualification spéciale soient invités à mettre leurs compétences au service du Béthel. Néanmoins, la majorité sont formés après leur arrivée. Les Béthélites n’ont pas en vue un profit matériel ; ils se satisfont des repas, du logement et du modeste remboursement (pour leurs frais personnels) qui leur sont proposés. Voici comment un jeune Béthélite décrit cette forme de service : “ C’est formidable ! Même si le rythme n’est pas facile, j’ai reçu de nombreuses bénédictions en servant ici. ”
● Le service international permet de participer à la construction de filiales et de Salles du Royaume. Les serviteurs internationaux, comme on les appelle, voyagent à l’étranger pour apporter leur contribution à cette entreprise. C’est un service sacré, semblable à celui qu’ont effectué les bâtisseurs du temple de Salomon (1 Rois 8:13-18). La prise en charge des serviteurs internationaux est la même que celle des Béthélites. Quel honneur pour ces frères et sœurs de louer Jéhovah de cette façon !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum