Est l'ONU s'apprête à attaquer la religion?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Est l'ONU s'apprête à attaquer la religion?

Message  gédéon22 le Jeu 20 Fév - 10:54

Est l'ONU s'apprête à attaquer la religion?
Si vous aviez à choisir entre la liberté de religion et la liberté d'expression, qui choisiriez-vous?

Maintenant, vous pensez: «Je n'ai pas à choisir, j'ai déjà deux." Etes-vous sûr?

Dernière Août, le tribunal de district central de Tver - l' oblast ou «état» dans lequel réside Moscou, a interdit un site religieux, jw.org . Ils l'ont fait en secret, ne pas informer les propriétaires du site jusqu'à la veille de l'interdiction devait entrer en vigueur - 22 Janvier 2014. Ils l'avaient emporté, leur justification aurait été de prétendre, comme ils l'ont dans le passé, que la «liberté de parole» sur jw.org diffame les autres religions. Jw.org a gagné cette bataille dans la cour d'appel, mais le fondement sur ​​lequel repose l'attaque existe toujours.

En 1999, le Pakistan a présenté une résolution à l' ONU appelant à une interdiction de " diffamation de l'Islam . "têtes Cooler prévalu et, après bien des discussions, la Commission des droits de l'homme adoptées à la place une résolution interdisant« diffamation des religions ».

Au cours des années 2000 à 2009 la résolution a été ajouté à, révisé, renforcé, et re-rédigé, mais il a été constamment approuvé. Mis à part l'absence d'élections, les politiciens de l'ONU ne sont pas différents de tout autre type. Il aurait été politiquement incorrect d'être considéré comme anti-musulmane, en particulier après le 11/9, si le passage d'un projet de loi pour les protéger contre la diffamation semblait une bonne idée. Typique le vote de l'Assemblée générale des Nations Unies en Décembre 2007: 108 pour, 51 contre, et 25 abstentions.

En 2009, cependant, le Pakistan appuie de nouveau. Leur résolution de cette année ont déclaré qu'ils craignaient que la diffamation des religions a conduit à «la création d'une sorte d'islamophobie dont les musulmans ont été catalogué comme terroristes." Ils ne sont pas opposés à la liberté d'expression, oh non. Ils voulaient simplement d'interdire "expression qui a conduit à l'incitation."

Ils ont dit que la haine des musulmans était comme la haine des juifs que Hitler avait fouetté en pré-Seconde Guerre mondiale en Allemagne, et regardez ce qui a conduit à. Y at-il eu un «musulman de Cristal "que je n'ai pas entendu parler ... la nuit du 9 Août, 1938 Allemands ont détruit plus de 7000 entreprises juives et plus de 1000 synagogues? Même dans les jours après le 11/9 quand il était énorme indignation contre les musulmans, le niveau de haine jamais approché que.

Projet de résolution du Pakistan a dit essentiellement que la liberté d'expression doit parfois céder afin de maintenir la paix. Les gouvernements comme la Russie, le Pakistan, et la plupart du Moyen-Orient sont prompts à utiliser cet argument: une opinion ou d'expression de la vôtre est à l'origine de détresse pour les autres, par conséquent, au lieu de dire la 'autres' à grandir et à se remettre, ils vous dire d'arrêter d'exprimer votre opinion.

En tout cas, c'était un peu trop loin, et le pendule a commencé à basculer vers l'arrière. L'argument du Pakistan a été reconnu pour ce qu'il était, et plus de 200 groupes de citoyens, certains musulmans, dont certains sont chrétiens, certains athée, a exigé que l'ONU repousser.

Au cours des 10 années précédentes, l'ONU avait attribué un "rapporteur spécial" pour analyser le sujet de la diffamation des religions et en rendre compte. Le rapport du rapporteur en 2009 a inclus cette déclaration révélatrice:

"[Nous] promouvoir un déplacement du concept sociologique de la diffamation des religions vers la norme juridique de non-incitation à la haine nationale, raciale ou religieuse».
Trois mois plus tard, lorsque les États-Unis et l'Egypte ont présenté une résolution qui condamnait «les stéréotypes raciaux et religieux," représentant de l'UE Jean-Baptiste Mattéi l'Union européenne »rejetée et continuera à rejeter le concept de diffamation des religions». De manière significative, il a dit:

" Droits de lois sur les droits n'ont pas et ne doivent pas protéger les croyances des systèmes . "
Et le représentant du Chili a souligné que,

«Le concept de la diffamation de la religion les a pris dans une zone qui pourrait conduire à l'interdiction effective des opinions . "
Un mois plus tard, lors d'une réunion droits de l'homme à Genève, le représentant des Etats-Unis ont admis que la diffamation de la religion est le représentant de la Suède a répété ce que le Français avait dit plus tôt "un concept fondamentalement imparfait.": Droit international des droits de l'homme protège les individus et non aux institutions ou religions.

En 2011, le jeu était terminé. Le CDH a déclaré que «l'interdiction de manifestations de manque de respect pour une religion ou un autre système de croyance, y compris les lois sur le blasphème, sont incompatibles avec« la charte du Comité des droits de l'homme.

Dans les années qui ont suivi, une proposition de l'ONU de tenter d'interdire « diffamation des religions »a été abattu. La liberté d'expression a emporté sur la liberté de religion.

La semaine dernière, loin de se soucier de «diffamation», l'ONU est sorti fort et châtier publiquement le Vatican .

Cela n'est jamais arrivé avant.
Leur prétendue justification pour le faire était le suivant: Le Vatican est signataire de la Convention relative aux droits de l'enfant, l'article 34 se lit en partie:

"Les Parties s'engagent à protéger l'enfant contre toutes les formes d'exploitation sexuelle et d'abus sexuels."
L'ONU a accusé le Vatican non seulement de ne pas protéger les enfants, mais de mettre en danger activement les enfants par leur politique de déplacement pédérastes de nouvelles paroisses où ils pourraient poursuivre leurs prédations, et de obscurcir toutes les tentatives par les organismes d'application de la loi pour trouver et poursuivre les délinquants.

Maintenant, voici où cela devient vraiment intéressant: L'ONU a en outre . Ils ont également condamné de l'Église les doctrines concernant l'homosexualité, l'avortement, et «droits reproductifs».
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Châtier signataire d'un contrat pour défaut de respecter le contrat est une chose; tentative de dicter à une église que leurs doctrines doivent être autre chose. Où est l'autorité de l'ONU pour le faire? Pourtant, ils ont fait quand même.

Si, comme le dit l'ONU, religions et systèmes de croyance ne sont pas protégés par les droits de l'homme - et je suis d'accord, ils ne sont manifestement pas - ce qui les empêche de prendre la prochaine étape: décider que les religions et systèmes de croyance sont rien de plus que les anciennes superstitions qui sont faire plus de mal que de bien, et qu'il est temps de les interdire?

C'est dommage de l'ONU n'a pas encore de dents. Ont-ils? Nous étudierons la prochaine.

_________________
(Romains 8:31) Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
gédéon22
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 920
Date d'inscription : 10/12/2013

http://meilleurforum-net.meilleurforum.net/forum

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum